Andeva-Fnath : Communiqué de presse du 1er mars 2012

Amiante – Cour d’appel de Douai : Neuf nouvelles victimes de l’amiante condamnées à rembourser au Fiva une partie de leur indemnisation.

La Cour d’appel de Douai a condamné, aujourd’hui, 9 nouvelles victimes de l’amiante à rembourser au Fiva une partie de leur indemnisation. Le ministre du Travail, Xavier Bertrand, va-t-il laisser la direction du Fiva poursuivre une stratégie de harcèlement judiciaire contre les victimes de l’amiante visant à les dissuader d’obtenir une réparation plus juste et plus équitable que celle reposant sur un barème discutable ? 300 députés et sénateurs de tous bords politiques ont signé une motion demandant une remise gracieuse et un changement de cap du Fiva. Continuer la lecture de « Andeva-Fnath : Communiqué de presse du 1er mars 2012 »

Revue Santé & Travail

http://www.sante-et-travail.fr/

« Santé & Travail propose un suivi détaillé de l’actualité, des enquêtes, des rubriques sur l’évolution du droit hygiène et sécurité, la reconnaissance des maladies professionnelles, les CHSCT, la toxicologie et un dossier approfondi. Un effort de clarté et de vulgarisation des connaissances permet d’aller à l’essentiel afin de mieux comprendre les enjeux de l’amélioration des conditions de travail. […] La qualité de ses informations est garantie par un comité de rédaction composé de spécialistes de la prévention des risques profesionnels, d’ergonomes, de médecins du travail, d’épidémiologistes et de toxicologues. […] »

Risques

Annie Thébaud-Mony
Article paru en portugais dans la revue Laboreal, Vol.6, n°1, Juillet 2010

Selon les définitions du dictionnaire français (dictionnaire Robert 1989), le mot « risque » renvoie à deux définitions : « Danger éventuel plus ou moins prévisible » ; « Eventualité d’un événement ne dépendant pas exclusivement de la volonté des parties et pouvant causer la perte d’un objet ou tout autre dommage. Par extension, événement contre lequel on s’assure ». Ces deux définitions font, l’une et l’autre, écho dans le champ des risques du travail. Historiquement, le deuxième sens a prévalu, tendant à ce que les risques professionnels ne soient plus considérés comme des « dangers éventuels plus ou moins prévisibles » qu’il importe de prévenir, mais comme une dimension à part entière de l’activité de travail dont le caractère inéluctable s’impose à ceux qui les subissent. Continuer la lecture de « Risques »

Au ministère du travail, on se tue au travail !

Les agents en grève le 7 février 2012 ont remis leurs cahiers de doléance.
De nouveau en grève le 15 mars 2012, les agents continuent la mobilisation.

Romain Lecoustre s’est pendu le 18 janvier 2012. Il avait fait une première tentative de suicide en juillet 2011. Depuis, il se battait pour faire reconnaître sa tentative de suicide comme accident de service (équivalent de l’accident de travail dans la fonction publique). Il estimait, en effet, que son geste trouvait ses causes dans ses conditions de travail : pression de la hiérarchie pour faire du chiffre, manque de moyens.

Le 4 mai 2011, Luc Béal-Rainaldy, 52 ans, inspecteur du travail et militant du SNU-TEFF-FSU s’était suicidé dans les locaux de l’administration centrale (DAGEMO), quai de Javel à paris. L’administration n’a toujours pas reconnu ce suicide comme accident de service. Continuer la lecture de « Au ministère du travail, on se tue au travail ! »

Outils pour l’action syndicale : les registres

Parmi les outils en hygiène et sécurité qui peuvent être utilisés par les salariés, les CHSCT, il existe 4 types de registres :

I- Le registre de signalement de danger grave et imminent
II- Le registre santé et sécurité au travail
III- Le registre unique du personnel
IV- Le registre de sécurité

Ces registres sont utiles et nécessaires aux Délégués du personnel, aux élus CHSCT, aux salariés qui doivent se les approprier. Ils permettent de connaître l’effectif de l’établissement, de vérifier si les contrôles obligatoires sont bien effectués et si le chef d’établissement respecte les normes en vigueur, de signaler des dangers graves pour s’extraire de situations dangereuses, de suggérer des améliorations possibles des conditions de travail. Continuer la lecture de « Outils pour l’action syndicale : les registres »

La reconnaissance du préjudice d’anxiété, une jurisprudence en cours d’élaboration

Le 11 mai 2010 la cour de cassation a reconnu l’existence d’un préjudice d’anxiété pour prendre en compte le stress que subissent les salariés exposés à l’amiante en dehors de toute maladie professionnelle. La cour de cassation admet ainsi que des salariés bénéficiant de l’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante (ACAATA) encore appelée « préretraite amiante » soient indemnisés du préjudice d’anxiété (leur demande concernant le préjudice économique n’a pas été retenue). Les juges ont estimé que les salariés se trouvaient par le fait de l’employeur dans une situation d’inquiétude permanente face au risque de déclaration à tout moment d’une maladie (dont l’évolution est lente). Continuer la lecture de « La reconnaissance du préjudice d’anxiété, une jurisprudence en cours d’élaboration »

Amiante, des résultats contrastés…

Commençons par les bonnes nouvelles avec le verdict historique pour les victimes de l’amiante du procès de Turin en Italie.

Le 13 février, le tribunal de Turin a condamné à 16 ans de prison Stephan Schmidheiny, ex-propriétaire du groupe Eternit et le baron belge Jean-Louis de Cartier de Marchienne, ancien actionnaire d’Eternit Italie. Une peine de vingt ans de prison avait été requise contre eux par le procureur. Ils ont en outre été condamnés à verser plusieurs dizaine de millions d’euros aux parties civiles qui représentaient environ 6000 victimes. Les deux hommes étaient absents au procès et feront appel. Continuer la lecture de « Amiante, des résultats contrastés… »

Articles de réflexions sur le lien entre économie et travail

http://www.france.attac.org/archives/…

Le capitalisme prend une forme nouvelle dans le contexte de la globalisation financière : c’est le « capitalisme actionnarial », dont le cœur est l’accumulation de richesses financières par les entreprises et leurs actionnaires. Il a pour caractéristiques principales : le rôle primordial des marchés financiers, et plus particulièrement des marchés d’actions ; la prépondérance du pouvoir actionnarial induisant de nouvelles formes de « gouvernement d’entreprise ».

Formation et action citoyennes

http://www.la-fac.org/…

« Formation et action citoyennes est née de la conviction que la formation des citoyens constitue un enjeu politique majeur des sociétés démocratiques et qu’elle seule peut donner à chaque citoyen les moyens de comprendre les évolutions de la société, de se forger une opinion critique et de devenir acteur du changement. […]
Si les formations s’appuient sur des savoirs constitués dans l’espace scientifique et universitaire comme dans l’espace du militantisme associatif ou dans celui des pratiques professionnelles, elles cherchent aussi à s’enrichir des savoirs et des expériences portés par les participants et se nourrissent de l’expérience et des outils de l’éducation populaire. »