Quand la réforme des retraites interroge les conditions de travail

Plus les débats sur le projet de réforme des retraites avancent et plus la question de la pénibilité au travail devient centrale.
L’introduction d’un âge pivot ou d’équilibre poursuit le processus engagé depuis 1993, de prolonger le temps de l’activité professionnelle. Or devoir travailler toujours plus longtemps est devenu insupportable à de très nombreuses et nombreux salarié·es tant ces dernières années leurs conditions de travail se sont détériorées. Les questions que beaucoup se posent : dans quel état vais-je arriver à la retraite, est-ce que je vais pouvoir continuer à exercer mon métier jusqu’au bout ? Continuer la lecture de « Quand la réforme des retraites interroge les conditions de travail »

Ségrégation professionnelle sexuée et liens avec le temps partiel

Cette étude présente les principaux mécanismes identifiés pour expliquer la ségrégation professionnelle (situation où les travailleurs et travailleuses sont assigné·es de droit ou de fait à des professions différentes en fonction de caractéristiques intrinsèques comme le sexe ou leur origine ethnique) entre les femmes et les hommes qui perdure encore malgré le développement de l’emploi des femmes : restriction d’accès à certains métiers (mieux rémunérés), dévalorisation des métiers assurés majoritairement par des femmes. Continuer la lecture de « Ségrégation professionnelle sexuée et liens avec le temps partiel »

Types d’emploi et conditions de travail dans les métiers du nettoyage

Selon l’enquête emploi de 2016, 8 % de l’ensemble des salarié·es de France métropolitaine exercent à titre principal un métier du nettoyage auprès des entreprises, des services publics et des particuliers. Continuer la lecture de « Types d’emploi et conditions de travail dans les métiers du nettoyage »

Conciliation difficile entre vie familiale et vie professionnelle

D’après l’enquête conditions de travail et risques psychosociaux de 2016, il ressort qu’à la question « vos proches se plaignent-ils que vos horaires de travail vous rendent trop peu disponibles pour eux ? » 14 % des hommes et 13 % des femmes répondent « toujours ou souvent ». Cependant, l’écart s’inverse quand on considère uniquement les salarié·es à temps plein. L’étude montre également que plus le soutien social au travail et plus l’autonomie sont fortes, et moins les salarié·es subissent des reproches. En revanche, les difficultés sont plus grandes quand la charge de travail et la charge mentale sont élevées. Enfin, le temps de travail domestique (repas, lessive, courses…) repose toujours aussi largement sur les femmes : 72 % des hommes et 44 % des femmes à temps complet y consacrent moins de 6 h par semaine, et 6,1 % des hommes et 19,3 % des femmes plus de 12h par semaine.

Dares analyses, n° 45, septembre 2019.

Convention pour combattre la violence et le harcèlement au travail

La convention visant à lutter contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail et la recommandation qui l’accompagne ont été adoptées le 21 juin 2019 lors de la conférence internationale du travail.
Elle reconnaît que la violence et le harcèlement dans le monde du travail « peuvent constituer une violation des droits humains ou une atteinte à ces droits… mettent en péril l’égalité des chances, sont inacceptables et incompatibles avec le travail décent. » Continuer la lecture de « Convention pour combattre la violence et le harcèlement au travail »

Pénibles !

Il se dit ça ou là que le président Macron n’aimerait pas les mots pénible ou pénibilité car selon lui, « ça donne le sentiment que le travail serait pénible ». Il l’aurait même affirmé en public à Rodez début octobre 2019. C’est sans doute pour cette raison aussi qu’au 1er octobre 2017 le compte professionnel de prévention (C2P) a remplacé le compte personnel de prévention de la pénibilité (C3P). Le dit compte ne retient d‘ailleurs plus compte que de six facteurs de pénibilité au lieu de dix antérieurement et sera financé par la branche AT/MP. Les deux cotisations patronales prévues à l’origine sont ainsi supprimées. Le terme de pénibilité a même disparu du Code du travail ; il a été remplacé par « facteurs de risques professionnels ». Cela n’empêchera pas Solidaires de continuer à parler de pénibilité au travail, car c’est une réalité pour énormément de travailleuses et de travailleurs. Continuer la lecture de « Pénibles ! »

Après les nuages…

L’actualité de ces derniers mois est riche en matière de santé et de conditions de travail. Il y a bien entendu le terrible accident industriel de l’usine Lubrizol à Rouen, l’une des nombreuses possessions de Waren Buffet, l’une des plus grandes fortunes au monde. Pour l’heure les causes du sinistre restent inconnues mais ses conséquences auraient pu être encore plus dramatiques pour deux raisons. La première c’est que l’usine se trouve dans un secteur très urbanisé. La seconde, c’est que l’environnement proche de cette usine est lui aussi constitué de sites à risques (classés SEVESO ou non) et qu’il y aurait pu avoir un « effet domino ». Continuer la lecture de « Après les nuages… »

Un interdit majeur

Du 6 mai au 11 juillet 2019 s’est tenu le procès pour harcèlement moral au tribunal correctionnel de Paris à l’encontre de la société France Télécom (Orange aujourd’hui), Didier Lombard, Louis-Pierre Wenes et Olivier Barberot ainsi que Nathalie Boulanger, Guy Patrick Cherouvrier, Brigitte Dumont et Jacques Moulin, pour complicité. Continuer la lecture de « Un interdit majeur »

Expression de Solidaires sur les rapports Lecocq, Frimat Et Dharréville

Parmi les trois rapports concernant les questions de santé au travail réalisés en 2018, deux l’ont été à la demande du gouvernement :
– L’un sur les agents chimiques dangereux, (qui ont malencontreusement disparu des « expositions à certains facteurs de risques », périphrase macronienne pour désigner les facteurs de pénibilité). Ce rapport a été confié au Pr Frimat.
– L’autre sur le système de prévention des risques professionnels, rapport confié à Charlotte Lecocq, députée LREM, Henri Forest, médecin du travail ancien secrétaire confédéral de la CFDT, et Bruno Dupuis, ancien haut fonctionnaire au ministère du travail, consultant senior en management.
– Le troisième a été mené dans le cadre d’une commission d’enquête parlementaire, ayant pour rapporteur Pierre Dharréville, sur « Les maladies et pathologies professionnelles dans l’industrie ». Continuer la lecture de « Expression de Solidaires sur les rapports Lecocq, Frimat Et Dharréville »