La Poste : la barbarie froide

Encore un suicide après une réorganisation d’un centre courrier. A La Poste tout le monde sait pourquoi, après chaque restructuration, des facteurs et factrices démissionnent, sombrent dans la dépression, et parfois pire. C’est cela qui est insupportable, inacceptable. Les agents de Sarlat et Siorac ont montré leur refus de cette situation, en faisant usage de leur droit de retrait. La direction s’enferre, elle, dans le déni. Continuer la lecture de « La Poste : la barbarie froide »

Travailler à la « transformation sociale » ne nous protège pas des violences organisationnelles

Le 25 mai 2018, un salarié travaillant dans une grande ONG s’est donné la mort sur son lieu de travail parisien, après avoir alerté sa direction sur ses conditions de travail.
Du 21 juin au 28 juin 2018, plus de 80% des salarié.e.s d’une autre grande association de défense des droits se sont mis en grève pour dénoncer leurs conditions de travail. Leur mobilisation collective leur a permis de se faire entendre. Continuer la lecture de « Travailler à la « transformation sociale » ne nous protège pas des violences organisationnelles »

Drame de Tregunc : La Poste s’enfonce dans le déni

Le 11 mars 2012, Bruno Peuziat, un encadrant du courrier, directeur adjoint des ressources humaines de son établissement, harcelé depuis plusieurs années par sa hiérarchie, mettait fin à ses jours par pendaison sur le lieu même de son travail, le centre courrier de Trégunc dans le Finistère. Il laissait derrière lui un imposant dossier constitué au fil des ans sur le harcèlement moral dont il était victime et qu’il a expédié aux organisations syndicales départementales, et notamment Sud-PTT 29, juste avant son geste fatal afin qu’elles l’utilisent pour que cela ne se reproduise plus. C’est l’un des drames à l’origine de la mise en place de la « commission Kaspar » qui devait se pencher sur le « bien-être au travail » à La Poste. Continuer la lecture de « Drame de Tregunc : La Poste s’enfonce dans le déni »

À notre collègue et à celles et ceux qui perdent leur vie en essayant de la gagner

Après les suicides le 7 mars 2017 d’une infirmière à l’hôpital Côchin et d’un cheminot le 10 mars 2017 à la gare St Lazare, c’est une collègue-stagiaire de l’Éducation Nationale qui a mis fin à ses jours le 22 mai 2017. Le syndicat Sud Éducation 93 présente ses condoléances à la famille, aux proches de nôtre collègue. Continuer la lecture de « À notre collègue et à celles et ceux qui perdent leur vie en essayant de la gagner »

Motion du congrès de Solidaires : Dénonciation des politiques managériales qui encouragent la répression antisyndicale et conduisent salarié-es et militant-es au suicide

Pas une journée sans l’annonce d’un suicide de salarié-e, en particulier dans des professions au service de la population (Rail, Education, Poste, Santé…). Au-delà des propos compassionnels des dirigeants, leur principale activité consiste à se dédouaner de situations qu’ils ont pourtant provoquées, quitte à fixer, quand ils se sentent merdeux, le prix du dédommagement de la vie d’un-e travailleur/euse […] Continuer la lecture de « Motion du congrès de Solidaires : Dénonciation des politiques managériales qui encouragent la répression antisyndicale et conduisent salarié-es et militant-es au suicide »

Solidaires met en place une carte des suicides au travail

Solidaires lutte depuis toujours pour rendre visible les atteintes à la santé des travailleuses et travailleurs.

Partout les directions d’entreprises cherchent, au contraire, à rendre invisibles les suicides liées au travail. C’est le cas à la SNCF, à l’APHP, à La Poste, dans de trop nombreuses entreprises, petites et grandes avec parfois aucune équipe syndicale. Continuer la lecture de « Solidaires met en place une carte des suicides au travail »