Donner la parole aux agents pour débattre du travail

Solidaires Finances Publiqes Lors des groupes de travail sur les conditions de travail instaurés à la DGFIP, Solidaires Finances Publiques a régulièrement mis en avant que les agents n’étaient ni entendus ni écoutés sur leurs conditions de travail, le contenu et l’organisation de leur travail.
Il y a quelques années encore, les réunions de service donnaient la possibilité aux agents d’échanger, de s’exprimer mais cette époque est bien révolue, aujourd’hui le temps est de plus en plus contraint, il n’y a qu’à observer comment est organisée l’information et comment se fait la communication.
Quasiment tout transite via les messageries intranet ou les sites locaux, ce qui fait que les agents sont abreuvés, submergés de messages, de notes dont ils ne savent plus que faire, et se trouvent dans l’incapacité de déceler ce qui est important, ce qui l’est moins. L’usage sans limite de l’informatique génère une certaine déshumanisation des rapports sociaux, tend à isoler les agents face à leur écran, à réduire les échanges collectifs sur le travail entre collègues et avec la hiérarchie.
En définitive les occasions d’échanges informels n’existent quasiment plus. Continuer la lecture de « Donner la parole aux agents pour débattre du travail »

« Harcelé à en perdre la raison »

Le récent film documentaire « Harcelé à en perdre la raison » de Daniel Kupferstein (bande-annonce ici) retrace le harcèlement vécu, jusqu’au drame familial en 2003, par Jean-Michel Rieux, employé communal dans le service Parcs et Jardins de la ville de Béziers. A travers le témoignage de proches, d’un médecin du travail, d’un syndicaliste et de collègues (à visage caché), le documentaire déconstruit chronologiquement la mécanique du harcèlement au travail et la spirale infernale dans laquelle a sombré cet homme. Les projections sont en général suivies de débats sur les combats menés concernant le thème de la souffrance au travail. Continuer la lecture de « « Harcelé à en perdre la raison » »

Séquence syndicale au cinéma

À Orléans, le samedi 15 septembre, les salarié-es du Cinéma Les Carmes se sont mis en grève. Précisions à toutes fins utiles : le cinéma en question, classé “Art et essai”, emploie 8 personnes – 5 à plein temps, 3 à temps partiel. Une “toute petite entreprise”, TPE, du secteur de la Culture donc.
Une entreprise dont on pourrait penser qu’en son sein l’ambiance au travail ne peut être que, et c’est certain, décontractée. Pensez-vous : quand on programme régulièrement Ken Loach… Ce serait oublier la nature profonde du rapport salarial.
Continuer la lecture de « Séquence syndicale au cinéma »

Victoire de Sud BPCE devant le TGI de Lyon

Le syndicat Sud BPCE vient d’obtenir devant le TGI de Lyon l’interdiction d’une organisation du travail reposant sur le benchmark, car elle compromet gravement la santé des salariés.

En l’espèce, le « benchmark » avait été mis en place dans l’entreprise fin 2007 dans le but d’assurer la gestion des performances du personnel.

Ce mode d’organisation est basé sur une émulation collective et permanente. En réalité, le seul objectif était de faire mieux que les autres. Continuer la lecture de « Victoire de Sud BPCE devant le TGI de Lyon »

Réaliser un arbre des causes

L’arbre des causes est un outil « standardisé » utilisé lors de l’analyse d’un accident du travail. Mais ce n’est qu’un outil complémentaire pour l’enquête et non la finalité de l’enquête. Il s’agit d’une méthode d’investigation, il n’a pas de prétention scientifique. Comme nous allons le voir dans le cas concret suivant, de la « taille » que prendra l’arbre permettra d’atteindre ou non aux causes organisationnelles de l’accident. Continuer la lecture de « Réaliser un arbre des causes »

Réformes de la fonction publique,
organisation du travail et souffrance

Analyse de MARC LORIOL, Sociologue au CNRS – IDHE – PARIS 1 (Institutions et dynamiques historiques de l’économie)

Depuis une dizaine d’années, la fonction publique est soumise à un management par objectifs quantifiés (LOLF, RGPP), une évaluation de l’activité et des résultats sur la base d’indicateurs quantitatifs définis à l’avance (par exemple : taux d’élucidation des enquêtes pour la police ; pourcentage d’appels téléphoniques ayant reçu une réponse précise ; taux de réussite au bac ; nombre de visites du site Internet, etc.). Les maîtres-mots sont performance, rationalisation, efficience… Continuer la lecture de « Réformes de la fonction publique,
organisation du travail et souffrance »

FICHE N° 4
Donner la parole aux salariés

Une pratique syndicale d’écoute pour développer l’action collective

Le syndicalisme « Solidaires » s’est affirmé sur une volonté de construire à partir du terrain… Face à une dérive d’absorption du syndicalisme dans l’institutionnel, la création de l’Union Syndicale Solidaires entend donner une place prépondérante aux acteurs de la transformation sociale que sont les salariés-e-. La présence sur le terrain, là où se posent les problèmes est incontournable… Continuer la lecture de « FICHE N° 4
Donner la parole aux salariés »

FICHE N° 1
Pressions au travail : quand des collègues « pètent les plombs »

« On a des collègues qui craquent… crises de nerf, altercations, crises de larmes, arrêts de travail, dépression… » : cette situation est assez courante dans les services en contact avec le public en direct ou à distance comme dans les centres d’appels. Dans certains secteurs cela se traduira par une fatigue importante au point par exemple qu’un-e salarié-e estime être trop fatigué-e pour poursuivre sa journée de travail. Dans d’autres secteurs, les relations sont tellement dégradées, y compris entre collègues, que des violences verbales et parfois physiques se développent… C’est aussi la démotivation, la mise en retrait, la déprime qui devient dépression. Situation plus dramatique encore, les suicides qui sont le plus souvent cachés et occultés tant la situation est difficile… Continuer la lecture de « FICHE N° 1
Pressions au travail : quand des collègues « pètent les plombs » »