La bureaucratisation du monde à l’ère néolibérale par Béatrice Hibou

bureaucratisationNos sociétés modernes sont victimes d’un envahissement croissant de la vie professionnelle et quotidienne par la bureaucratie. Comment qualifier autrement l’exigence toujours croissante de papiers, fussent-ils numériques ? Et que dire de la confrontation incessante avec des procédures formelles pour avoir accès au crédit ou à un réseau in-formatique, pour louer un logement, noter des banques ou bénéficier de la justice ? Ou encore du besoin de respecter des normes pour que les comptes d’une entreprise soient certifiés ou qu’un légume soit qualifié de biologique ? Continuer la lecture de « La bureaucratisation du monde à l’ère néolibérale par Béatrice Hibou »

Le travail associatif

capture-decran-2016-09-21-a-13-14-59Le travail associatif, sous la direction de Matthieu Hély et Maud Simonet, P.U. Paris Ouest, 2013.
Cet ouvrage collectif appréhende le monde associatif comme monde du travail. Il s’ouvre sur une réflexion autour des modalités d’exercice du travail associatif en interrogeant la frontière entre la sphère professionnelle et le « hors travail ». Continuer la lecture de « Le travail associatif »

Travailler, quel boulot !

scan-130601-0001Travailler, quel boulot ! Les conflits du travail, enjeux politiques du quotidien, Anne FLOTTES.
Syllepse, les cahiers de l’émancipation.
Sommaire : Travail : la soumission, c’est la souffrance / Faire converger la santé des travailleurs et l’efficacité
productive / Conflit du travail, ambiguïtés et subversion Continuer la lecture de « Travailler, quel boulot ! »

La Nouvelle Revue du Travail – Travail et organisation dans le secteur public : la fascination du privé ? n° 2, Printemps 2013

Le secteur public connaît des évolutions directement liées aux transformations du capitalisme français : contraintes à faire preuve de compétitivité et à réduire leurs coûts, les administrations et les dernières entreprises publiques ont vu progressivement se transformer leurs objectifs et évoluer leurs modes de gestion et d’organisation du travail. Continuer la lecture de « La Nouvelle Revue du Travail – Travail et organisation dans le secteur public : la fascination du privé ? n° 2, Printemps 2013 »

Revue de l’IRES n° 74 – 2012/3

Des ruptures conventionnelles vues par les salariés : à la recherche des raisons de rompre
Par Raphaël DALMASSO, Bernard GOMEL, Dominique MEDA et Evelyne SERVERIN

Les relations professionnelles européennes sous pression internationale
Par Guglielmo MEARDI

Dossier. Expertise, syndicalisme et conditions de travail Continuer la lecture de « Revue de l’IRES n° 74 – 2012/3 »

La revue Les cahiers des RPS n°20

Les Cahiers des Risques Psychosociaux (RPS) est une revue éditée par CATEIS avec l’appui de la DIRECCTE PACA et dont la vocation est d’être, pour les préventeurs, une ressource d’information, de partage et de veille.

Y contribuent m2decins du travail, chercheurs, préventeurs institutionnels… Privilégiant t2moignages et apports méthodologiques elle est un outil destiné à tous ceux qui sont confront2s, dans leurs pratiques ou leurs préoccupations professionnelles ou syndicales, aux risques psychosociaux. Continuer la lecture de « La revue Les cahiers des RPS n°20 »

Benchmarking – L’Etat sous pression statistique

Isabelle Bruno & Emmanuel Didier – ZONES

Comment le benchmarking se déploie-t-il aujourd’hui dans l’administration et les services publics français ? Dans la police, à l’hôpital et à l’université ? Avec quels effets pervers ? Quels sont les ressorts de la «discipline indéfinie» qu’il exerce sur les agents? Mais ce livre ne s’en tient pas au constat. Les auteurs concluent en esquissant les contours d’un possible militantisme par les chiffres : le «statactivisme». Continuer la lecture de « Benchmarking – L’Etat sous pression statistique »

L’évaluation du travail à l’épreuve du réel

Critique des fondements de l’évaluation, Christophe Dejours, INRA éditions
Selon l’esprit du temps, tout, en ce monde, serait évaluable. Ce qui se dérobe à l’évaluation serait donc suspect de collusion avec la médiocrité ou l’obscurantisme. Le travail n’échappe pas à cette logique et son évaluation objective est à la base des nouvelles méthodes de gestion, de management et d’organisation du travail. Continuer la lecture de « L’évaluation du travail à l’épreuve du réel »

La tyrannie de l’évaluation

Angélique del Rey

Dans la vie quotidienne de chacun, jeune ou moins jeune, cadre ou ouvrier, à l’école comme au travail, dans les organisations publiques et privées, au niveau des politiques publiques, etc., les évaluations se font de plus en plus pressantes, diffuses, continues. Rendre des comptes, être visible, mesurable et surtout compétitif devient l’injonction permanente, stressante et très peu mise en cause. Être évalué paraît généralement aller de soi, voire être désirable : « On m’évalue, donc je suis. » Or ces évaluations sont tout à fait paradoxales : au nom de la rétribution au mérite, elles dénient le mérite véritable et engendrent un climat délétère de concurrence et de sauve-qui-peut ; au nom de « plus d’efficacité», elles créent une forme inédite d’inefficacité ; au nom de l’objectivité, elles écrasent les différences, standardisent, normalisent. Continuer la lecture de « La tyrannie de l’évaluation »