À notre collègue et à celles et ceux qui perdent leur vie en essayant de la gagner

Après les suicides le 7 mars 2017 d’une infirmière à l’hôpital Côchin et d’un cheminot le 10 mars 2017 à la gare St Lazare, c’est une collègue-stagiaire de l’Éducation Nationale qui a mis fin à ses jours le 22 mai 2017. Le syndicat Sud Éducation 93 présente ses condoléances à la famille, aux proches de nôtre collègue. Continuer la lecture de « À notre collègue et à celles et ceux qui perdent leur vie en essayant de la gagner »

Motion du congrès de Solidaires : Dénonciation des politiques managériales qui encouragent la répression antisyndicale et conduisent salarié-es et militant-es au suicide

Pas une journée sans l’annonce d’un suicide de salarié-e, en particulier dans des professions au service de la population (Rail, Education, Poste, Santé…). Au-delà des propos compassionnels des dirigeants, leur principale activité consiste à se dédouaner de situations qu’ils ont pourtant provoquées, quitte à fixer, quand ils se sentent merdeux, le prix du dédommagement de la vie d’un-e travailleur/euse […] Continuer la lecture de « Motion du congrès de Solidaires : Dénonciation des politiques managériales qui encouragent la répression antisyndicale et conduisent salarié-es et militant-es au suicide »

Harcèlement moral : l’absence de réaction du responsable des ressources humaines est une faute

Les deux affaires tranchées le 8 mars 2017 par la cour de cassation ont comme point de départ l’enquête menée par un employeur après la démission d’un salarié dénonçant le harcèlement moral du directeur du magasin. Le rapport d’enquête s’est révélé accablant pour trois responsables du magasin qui ont donc été licenciées : le directeur du magasin pour faute grave, la responsable des ressources humaines et un contrôleur de gestion pour cause réelle et sérieuse. Continuer la lecture de « Harcèlement moral : l’absence de réaction du responsable des ressources humaines est une faute »

Sauf preuve contraire, le malaise survenu au cours d’un entretien est un accident du travail

C’est ce que vient de rappeler la cour de cassation dans un jugement du 4 mai 2017.
Lors d’un entretien auquel elle avait été convoquée par une responsable de l’entreprise, la salariée a été prise de malaise. Le même jour celle-ci a consulté son médecin qui lui a délivré un certificat faisant état d’un choc psychologique et prescrit un arrêt de travail. L’employeur avait sans réserve déclaré l’accident auprès de la Sécurité sociale. Continuer la lecture de « Sauf preuve contraire, le malaise survenu au cours d’un entretien est un accident du travail »

L’amiante, une lutte d’aujourd’hui – le teaser

Le scandale de l’amiante continue. Les travailleuses/eurs restent exposés sans le savoir car ce matériau cancérogène est encore présent dans des milliers de bâtiments, disséminé des sols aux plafonds. De nouvelles victimes risquent de s’ajouter aux 3000 à 4000 terrassés chaque année en France. Il est temps d’agir collectivement pour prévenir le risque et condamner les responsables, ce chantier est là pour donner des pistes pour agir.
Cette petite boîte à outils, le site de Solidaires sur la santé et les conditions de travail, présente un web documentaire contenant environ 60 vidéos pour un total d’environ 4 heures de films avec l’objectif de donner à chacune et chacun l’ensemble des outils et ressources disponibles pour agir contre l’amiante. Nous avons regroupé ces outils dans différents chapitres permettant à toutes et tous de rapidement trouver les ressources et informations nécessaires en fonction des situations vécues.

FICHE N° 22
Le suivi médical des salarié-e-s au 1er janvier 2017

Depuis la réforme de 2002 qui a transformé les services de médecine du travail en services de santé au travail et imposé la pluridisciplinarité grâce à l’apport de compétences diversifiées et complémentaires, la réglementation relative au suivi individuel des salarié-e-s a été modifiée à deux reprises.
– La réforme de 2011-2012 a redéfini les missions et modifié l’organisation des services de santé au travail, revu la compétence de l’équipe pluridisciplinaire, modifié le suivi individuel des salarié-e-s.
– La loi Rebsamen de 2015 puis la loi El Khomri de 2016 modifient en profondeur les conditions de la surveillance médicale des salarié-es ainsi que le dispositif de l’inaptitude. Continuer la lecture de « FICHE N° 22
Le suivi médical des salarié-e-s au 1er janvier 2017 »